ancienne ferme Dumont, Est Républicain 6 juillet 2021

ancienne ferme Dumont

L'ancienne ferme Dumont devenue chambres  d’hôtes

Extrait de L’Est Républicain, mardi 6 juillet 2021

Située aux Frenelots, l'ancienne ferme comtoise bâtie en 1780 a été rénovée et transformée en chambres d'hôtes et s'appelle désormais « La Carrée des Fins ». Christophe Jacoulot et Sylvaine ont aménagé un accueil pour 2 à 5 personnes avec deux chambres dans un cadre du plus bel effet.


L’ hébergement « chambres d’hôtes la Carrée des Fins » se situe précisément aux Frenelots.

Dans l’ancienne ferme Dumont, au cœur du hameau, Christophe Jacoulot et Sylvaine accueillent leurs hôtes de passage. La qualité est assurée si l’on en croit les appréciations écrites sur le livre d’or, telle que celle-ci : « La Carrée est une chambre d’hôte où tout est carré avec goût, soin et qualité. »
Lorsque le maître des lieux a acheté la ferme en 2007, les vaches étaient encore à l’étable. Patiemment, il a mis six ans pour en rénover un « carré », au moyen de matériaux de récupération qui traînaient ici ou là dans la maison ou sur des chantiers. « Si je n’étais pas tombé dessus, ils partaient à la déchetterie », fait-il remarquer. Effectivement c’eût été dommage qu’ils soient détruits lorsque l’on voit leur seconde vie. Des petits meubles sont façonnés dans du foyard du Bois du Geay. À force de travail et de courage, ils ont aménagé un accueil pour 2 à 5 personnes avec deux chambres dans un cadre mélangé de bois, de pierre et de métal du plus bel effet.

Fans de moto.

Le couple était parti de ce principe:« Faut avoir une idée et tu la suis pour le choix des matériaux et des couleurs », précise la maîtresse.
Ils sont tous les deux fans de moto et ils accueillent volontiers touristes et motards. Ils disposent d’un garage et d’un lieu de séchage. Sur la façade à l’entrée ils sont prévenus par une pancarte. « ici motards bienvenus ». L’accueil est référencé sur « Le Pays Horloger », sur le site développé par le Département et sur « Trip n Bike », un guide européen de voyage pour les motocyclistes.
Voici donc comment l’ancienne ferme comtoise a pris une nouvelle vocation et un nouveau départ.
Construite vers 1780, propriété de la famille Girard elle a été exploitée par Suzanne et Paul Dumont puis leur fils Michel. Comme toutes ces vieilles bâtisses à l’architecture comtoise, elle comprend un four à pain où Sylvaine envisage de cuire pour ses hôtes, gâteaux de ménage, pizza, et un tuyé lui aussi complètement rebâti en 2014 en utilisant pièce par pièce celles qu’il avait démontées sur le même aux Suchaux. À lui seul, il émerveillera et fera rêver les touristes.
Ce monument du patrimoine architectural vaut le détour. Surtout après « La saint Cochon » lorsque jambons, saucisses, bresil sèchent à la fumée de sciure de sapin.
Dépaysement assuré aux Frenelots!
Contact 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 3 =